Saint Bernard-Francois de Hoyos


Le 9 janvier 1730, Saint Bernard-François, pendant qu’il faisait les exercices spirituels, eut une vision terrible. Sur l’ordre de Dieu, son Ange gardien le conduisit jusqu’au bord de l’abîme infernal.
« Je vis dit-il, une immense étendue de feu; certains damnés, poussés par la rage, sortaient hors des flammes, mais y retombaient aussitôt, précipités par les démons et entraînés vers l’abîme.
Alors,je vis quels étaient les châtiments particuliers des impudiques, des avares, des haineux,etc. Epouvanté par la vue de ces monstres, étourdi par leurs blasphèmes, je détournai mes regards…Ayant parcouru un grand espace, mon Ange me dit : « Viens et vois, et écris ce que tu verras. »
« Alors, le sentier que je suivais s’ouvrit, et je vis une cavité plus horrible que la première. Là se tenaient des prêtres indignes, coupables de sacrilèges. Ces misérables souffraient plus que les autres damnés. Ils étaient tourmentés surtout dans les parties de leurs corps qui avaient touché l’hostie consacrée : leurs mains étaient comme des chardons ardents; leurs langues étaient déchirées et pendantes; leur cœur était dévoré par un feu intense et en proie à d’affreuses douleurs…

Référence vision : Saudreau, p 323,485-7, Cf Goubert et Christiani,